Bien choisir son kayak !

Découvrez ici tout ce que vous devez savoir à propos des kayaks. Nous traiterons dans ce guide ULTIME de tous les aspects pour bien choisir et acheter un kayak.

Ci-dessous les différentes catégories de kayak. Si vous savez déjà vers quel type de kayak vous souhaitez vous orienter, vous pouvez vous rendre directement sur ces pages, qui détailleront avec précisions comment choisir votre prochain kayak et mettrons à l’épreuve les différents modèles de kayaks existants sur le marché.

Moyen de transport privilégié par les Esquimaux dans l’ancien temps, pour chasser baleines, caribous et ours sur les côtes de l’Arctique, le kayak est aujourd’hui un outil de divertissement de référence en mer, sur les rivières et les lacs. Que ce soit pour une pratique sportive en solo, des promenades tranquilles en famille, avec les enfants ou un week-end de sensations fortes entre amis, le choix d’un bon kayak est fonction de votre confort et sécurité sur l’eau. Pour une première fois réussie ou un énième essai plus sécurisé, nous vous proposons un guide complet pour choisir le bon kayak.

Avant de commencer : quelques conseils pour bien choisir son kayak

A chaque activité son kayak

Il existe autant de types d’embarcations que d’usage. Kayak de mer, kayak de descente, kayak de rivière ou de lac, kayak de course en ligne ou kayak de slalom, le choix d’un kayak dépend essentiellement de l’activité que l’on souhaite en faire. Les kayaks d’expédition regroupent tous les usages à but sportif, tandis que les kayaks de plaisance concernent particulièrement les usages à titre de divertissement. Concrètement, un kayak permet de naviguer sur les eaux calmes comme sur les eaux agitées voire en hautes mers.

Pour choisir un kayak, il faut tenir compte de plusieurs paramètres et critères. Un kayak doit en effet offrir une performance adaptée à l’activité que l’on souhaite faire. Les caractéristiques d’un kayak sont également fonction de leur performance et doivent faire l’objet d’une analyse approfondie à l’achat. Enfin, le bon usage et la fonctionnalité d’un kayak dépend aussi du type de coque. 

La bonne dimension pour une bonne performance

Il existe un large choix de kayaks sur le marché. Les distributeurs de grandes marques sauront conseiller les débutants sur le choix du kayak adapté pour une pratique en mer, en rivière ou sur un lac. Les plus aguerris choisiront leur kayak en fonction de leurs performances et de leurs caractéristiques. Mais dans tous les cas, il faut aussi tenir compte du poids de l’engin, duquel dépend sa stabilité sur l’eau et sa manœuvrabilité. La longueur d’un kayak est aussi fonction de sa rapidité et sa tenue de cap. Concrètement, pour obtenir une bonne vitesse, il suffit de choisir un kayak plus long. La largeur d’un kayak est quant à elle fonction de sa stabilité. Plus celui-ci est large, plus il sera stable et plus le pagayeur sera en sécurité à bord. 

Un modèle pour chaque famille

Un critère à considérer à l’achat d’un kayak est aussi le nombre de passagers qui doit occuper l’embarcation. Il existe ainsi différents types de kayaks adapté à une pratique en solo, des modèles familiaux pour une utilisation à deux, à trois voire à quatre, ou encore les kayaks biplaces qui conviennent aux familles composées de deux adultes et un enfant.

Attention, monter un kayak à plusieurs peut influer sur le poids de la structure. Plus il y aura de passagers à bord, plus le kayak sera lourd et aura une grosse prise au vent. L’idéal, c’est de pratiquer chacun sur un kayak monoplace et de se mettre en parallèle au besoin. De plus, un kayak monoplace demande moins d’effort à pagayer qu’un kayak biplace. Surtout si le modèle choisi possède une longueur de plus de 4 m. 

Dans tous les cas, au risque de ne pas trouver le modèle idéal sur le marché, il est recommandé de privilégier la stabilité à la performance.

Les différents types de kayak

CHOISIR SON KAYAK SELON SES ENVIES ET SES BESOINS

Imaginés pour pour les balades et les randonnées kayak en mer. Le kayak de mer possède plusieurs particularités. Il devra être en mesure de passer les vagues et d’effectuer de longues randonnées dans des eaux parfois agitées et avec du courant. Il existe de nombreux modèles sur le marché et les prix varient en fonction des matériaux utilisés, comme la fibre de verre, le kevlar ou encore la fibre carbone pour les modèles les plus sophistiqués. Généralement pontés, les kayaks de mer offrent régulièrement deux places et on aisément atteindre une vitesse de croisière de 4 ou 5 noeuds en mer calme.

Vous souhaitez effectuer des promenades en kayak sur lac ou en eaux calmes. Il existe sur le marché des kayaks adaptés à la navigation sur lac. Découvrez notre comparatifs de kayak de lac pour vos prochaines balades en canoë ou en kayak sur les lacs de France !

La pêche en kayak est un loisir qui prend de plus en plus d’ampleur en France. Le contact avec la nature et l’absence de bruit séduisent de nombreux pêcheurs qui souhaite désormais acheter un kayak conçu pour la pêche. Les kayaks de pêche possèdent quelques spécificités et les modèles sont désormais nombreux sur le marché. Nous vous aidons à y voir plus clair parmi l’offre existante et à choisir votre prochain kayak de pêche !

Vous souhaitez effectuer des promenades en kayak sur lac ou en eaux calmes. Il existe sur le marché des kayaks adaptés à la navigation sur lac. Découvrez notre comparatifs de kayak de lac pour vos prochaines balades en canoë ou en kayak sur les lacs de France !

Vous êtes un adepte de la course de vitesse en kayak ? Du choix de votre kayak de course dépendront vos bonnes performances. Ce n’est donc pas une mince affaire ! Les modèles de kayak de course sont nombreux et votre choix devra se faire en fonction de vos préférences de navigation, de votre niveau ainsi que de votre budget. Découvrez notre guide d’achat d’un kayak de course avant de vous jeter à l’eau !

Choisir un kayak pour la navigation en rivière et en eaux vives dépend essentiellement de votre niveau et de vos besoins. Que vous soyez débutant ou expert, le choix du kayak de rivière n’est évidemment pas le même. Il en va de même si vous souhaitez faire de paisibles balades sur rivière ou bien des sessions freestyles en eaux vives. Le types de kayak et le budget à consacrer n’est pas le même. Suivez le guide et découvrez nos coup de coeur pour l’achat d’un kayak rivière.

Les différentes formes de kayak

CHOISIR SON KAYAK SELON SA PRATIQUE, SON NIVEAU ET SES BESOINS

Il s’agit d’un kayak à deux places pouvant accueillir deux personnes. Idéal pour une balade en amoureux, le kayak double est d’une taille plus importante. Il demande à la fois une bonne connaissance sur les bases de la navigation à deux et surtout une bonne entente entre les deux passagers. Solidarité et organisation sont les maîtres mots d’une navigation réussie à deux, à bord d’un kayak biplace. Les mouvements effectués par les deux partenaires doivent en effet être bien synchronisés pour faire avancer le kayak, surtout dans le cas d’un modèle rigide.

kayak-double

Plus approprié pour les sportifs et les navigateurs aguerris, le kayak ponté est un modèle plus technique qui requiert une plus grande agilité. Si la position assise est en effet recommandée pour la pratique du kayak, à l’intérieur d’un kayak ponté, cette position est fixe et sans appel. A moins d’être un habitué, il y a de forts risques de ressentir des gênes à bord d’un kayak ponté. Cela peut même s’avérer dangereux de naviguer à bord de ce modèle sans avoir d’abord effectué un stage d’initiation au sein d’un club certifié. Idéal pour les longues randonnées en mer ou le long des littoraux, le kayak ponté a l’avantage de permettre aux randonneurs de garder leurs vivres à sec grâce à une jupe de protection qui s’enfile autour de la taille pour ensuite s’ajuster sur les contours de l’assise du kayak. Contrairement aux autres modèles, le kayak ponté est plus rapide.

kayak-sit-in

Le kayak sit on top est le modèle de référence pour les débutants. Très accessible et facile à manier, ce modèle se maîtrise dès la première pratique sans trop de difficulté. Le sit on top est en effet un modèle insubmersible, proposant une assise directe sur le pont, donc plus pratique pour les amateurs de randonnée dans une rivière calme ou au bord de l’eau. Il est d’ailleurs très fréquent de trouver un kayak sit on top familial – trois ou quatre places, sur le marché. Ouvert et spacieux, le kayak sit on top convient plus à la pêche. Il permet un embarquement et un débarquement faciles, offre une bonne stabilité sur l’eau et réduit la sensation de glisse.

kayak-sit-on-top

Comme son nom l’indique, le kayak simple est un modèle dédié pour une pratique en solo. Les habitués préfèrent ce type de kayak aux autres par son accessibilité et sa grande facilité d’utilisation pour une balade solitaire dans la nature. Moins volumineux que les autres modèles, le kayak simple avance sans requérir trop d’efforts. Très pratique pour faire un peu de sport nautique sans trop foncer.

kayak-mono-place

Modèle en vogue dans toute la France et dans le reste du monde, le kayak gonflable a l’avantage d’être facile à transporter, monter et démonter. Très souvent, ce modèle est livré avec un sac de transport à l’achat. Plus léger mais aussi solide que les autres modèles, il coûte moins cher sur le marché et reste le préféré des randonneurs occasionnels. En déplacement, il occupe très peu d’espace. Au montage, il ne demande pas plus de 10 minutes à se gonfler manuellement voire moins avec un gonfleur électrique. Pratique pour une balade en mer ou sur un lac, le kayak gonflable se porte davantage mieux sur la rivière où il reste fluide même pendant de longs moments de navigation. Mais il reste stable sur le lac ou la mer, est facile à manœuvrer et dérive facilement au vent.

kayak-gonflable

Une des innovations les plus récentes en termes de kayak, la version modulable est d’origine suédoise. A mi-chemin entre le kayak rigide et le kayak gonflable, le kayak modulable a la particularité d’être entièrement modulable. De deux à quatre passagers, le modèle le plus sophistiqué peut accueillir jusqu’à 100 personnes. Classé dans la catégorie des kayaks haut de gamme, le kayak modulable se dote d’une toile résistante et d’une structure rigide. D’une stabilité impressionnante à la surface de l’eau, ce modèle répond aux exigences les plus strictes et convient aux amateurs de produits de qualité.

kayak-modulable

Histoire du kayak

L’histoire du kayak remonte à il y a 4000 ans déjà. Aussi loin que nos mémoires s’en souviennent, la première utilisation du kayak revient aux Esquimaux. Ces derniers, amateurs de la chasse, ne jurent que par le kayak pour partir à la chasse des principaux habitants des côtes de l’Arctique. A savoir les ours, les phoques, les caribous et les baleines.

Plus tard, l’homme s’approprie le kayak pour en faire un moyen de divertissement spécifique. Randonneurs, sportifs et amateurs de simples balades sur mer, lac ou rivière montent aujourd’hui le kayak pour dériver dans la nature, en toute liberté. Et nous avons même un triple champion olympique en canoë monoplace slalom qui répond au nom de Tony Estanguet. Mais c’est une toute autre histoire !

Différence entre kayak et canoë ?​

Bien différencier le kayak du canoë selon les usages

Souvent confondu avec le canoë, le kayak se démarque par sa pratique qui se fait essentiellement dans une position assise, les jambes allongées avec une pagaie à deux pales (pagaie double). A l’inverse, on fait du canoë plutôt dans une position assise-agenouillée et avec une pagaie simple (pagaie à une pale). Que l’on privilégie l’utilisation de deux pagaies pour naviguer à bord d’un kayak ne signifie pas pour autant que celui-ci est plus volumineux. Le kayak a l’avantage d’être plus léger grâce à ses dimensions réduites. La double pagaie a par ailleurs pour principal rôle d’aider l’utilisateur à garder l’équilibre tout en réalisant des mouvements diversifiés sur l’eau.

PAGAIE SIMPLE

En canoë on utilise une pagaie simple avec une seule pale

Ceci est un canoë !

A GENOU !

Dans la plupart des canoës vous serez à genou, notamment dans les canoë simples à une place.

DOUBLE PAGAIE

Le kayak se pratique la plupart du temps avec une double pagaie !

Ceci est un kayak !

Position assise

En kayak nous sommes généralement en position assise, les jambes en avant, qu'il soit sit-on-top ou sit-in =.

Comparatif des kayaks​​

2015 - Present

Avantages kayak rigide

Stabilté
Entretien
Prix
Durée de vie
Rangement
Polyvalence

Rando kayak rigides

Rivière
Lac
Mer

kayak gonflable

2015 - Present

Avantages kayak gonflable

Stabilté
Entretien
Prix
Durée de vie
Rangement
Polyvalence

Rando kayak gonflable

Rivière
Lac
Mer

Le kayak gonflable plaît pour son côté moins coûteux, pratique, facile à ranger, monter et démonter. A l’inverse, le kayak rigide coûte souvent plus cher à l’achat et requiert beaucoup plus de place au transport comme au rangement. Si le premier se range facilement dans son sac de transport après chaque utilisation, le second demande une place assez importante, dans la voiture et jusque dans le garage.

En navigation, le kayak rigide a l’avantage d’être plus stable en mer. Un point qui manque essentiellement au kayak gonflable qui est plus léger donc plus susceptible de dériver au vent. Par contre, un modèle gonflable offre un confort d’utilisation optimale grâce à sa légèreté qui lui permet de glisser beaucoup plus facilement qu’un modèle rigide sur l’eau.

Le modèle gonflable est aussi plus fragile et plus exposé au risque de crevaison tandis que le modèle rigide est comme son nom l’indique, plus solide et résistant.

Le kayak rigide doit cette particularité à sa structure en polyéthylène ou en fibre-composite.

Pour plus de sécurité, le kayak rigide est donc plus conseillé.
A l’entretien, le kayak gonflable se révèle plus exigeant que le kayak rigide. En effet, puisqu’il faudra le gonfler/dégonfler et le déplier/replier à chaque utilisation, le modèle gonflable requiert une attention particulière. Il faut penser à le rincer après chaque utilisation, le sécher entièrement avant de le plier, au risque de le détériorer rapidement et le plier correctement pour éviter l’usure causé par les mauvais plis.

En comparaison, le kayak rigide ne demande aucun entretien du genre.
La polyvalence du kayak rigide est son principal atout. Il permet de naviguer confortablement en rivière, en mer ou sur un lac.

Pourvu généralement d’une double coque, il offre une flottabilité performante et garantit une glisse plus soutenue à l’utilisation.

A condition d’avoir l’équipement adéquat, le kayak rigide est l’idéal pour faire des randonnées dans la nature.

C’est aussi le modèle de référence pour les sportifs car il est plus performant et plus rapide sur lac et sur mer.

A côté, le kayak gonflable offre aussi un confort d’utilisation optimal en mer ou sur un lac, mais il reste plus pratique pour naviguer sur une rivière.

Le modèle gonflable convient d’ailleurs pour les randonnées de longue durée sur rivière.

Elle offre une bonne fluidité et une qualité de navigation non négligeable.

Meilleures marques de kayak​

La liste de tous les fabricants de kayaks !

Il existe un très grand nombre de revendeurs de kayak de marques en magasins spécialisés. L’endroit idéal pour trouver un modèle adapté à vos besoins et surtout à votre budget car des professionnels sont souvent disponibles pour fournir quelques conseils et orientation. En guise de repère, voici quelques marques d’exception à privilégier à l’achat d’un kayak.

kayaks-RIVIERA

kayaks RIVIERA ou TAHITI

Ces marques proposent des modèles de kayak adaptés aux débutants et pour les petites balades au bord de l’eau avec les enfants.

COLORADO-kayak

Le COLORADO

Pour une navigation plus fréquente et plus longue en mer, sur le lac ou la rivière, le COLORADO est un produit conseillé. C’est aussi une référence pour les navigateurs professionnels.

kayak-gonflableIntex 68305Np​

Le kayak gonflable Intex – 68305Np

Fabriqué en vinyle, une matière solide et agréable, ce modèle est un sit on top, très pratique pour une excursion nautique. Il offre un confort et une stabilité correcte pour un prix très attractif.

Le canoe gonflable Sevylor Adventure Kit

Sevylor propose une large gamme de kayak facile à transporter car d’un poids plume pour sa dimension (61 x 20 x 48 cm). Pourvu d’un rebord d’une hauteur acceptable sur les côtés, ce kayak est l’idéal pour ceux qui ont peur de prendre l’eau en cours de navigation. Ce modèle est aussi livré avec de nombreux accessoires pratiques. L’idéal pour une randonnée en famille sur les littoraux.

gonflable-Intex-68325

Le canoë pneumatique gonflable Intex 68325

Les amateurs de pêche apprécieront particulièrement ce canoë pneumatique gonflable Intex 68325. En effet, ce modèle leur est exclusivement dédié et optimisé à cet effet. Ce canoë embarque quatre porte-cannes et offre la possibilité de disposer un moteur à l’arrière. De quoi optimiser les parties de pêche organisées en famille ou entre amis. Bien que légèrement plus coûteux comparé aux autres modèles, celui-ci reste un choix de qualité.

Le canoë gonflable Intex 9668307

Une version sit on top biplace pour satisfaire les amateurs d’activités nautiques comme les descentes de petites rivières, les randonnées côtières ou lacustres. D’un design exceptionnellement impressionnant, ce kayak offre également une grande stabilité sur l’eau. Maniable à souhait, ce modèle est livré avec quelques accessoires utiles.

kayak-gonflable-Sevylor-Explorer

Le kayak gonflable Sevylor Explorer

Entièrement fabriqué en nylon/PVC et d’un poids plume de seulement 9 kg, ce modèle de kayak est parfait pour les amateurs de sensations fortes. Il glissera facilement le long des côtes et attaquera les hauts fonds avec une grande agilité pour une excursion aquatique réussie en mer. Ultra léger et très facile à transporter, ce kayak assure confort et stabilité en cours de navigation.

Choisir un kayak selon son niveau​

Kayak pour débutant ou ou pour pro : comment bien choisir ?

Le kayak est un divertissement accessible au grand public. Néanmoins, il convient toujours d’avoir quelques connaissances de base avant de s’aventurer en mer, sur le lac ou la rivière au risque de se heurter à des contraintes catastrophiques et ingérables sur le coup. La pratique du kayak exige également une certaine forme physique qui n’est pas toujours évidente chez la plupart. Et le plus important, l’apprentissage du kayak passe par plusieurs étapes et de chaque niveau dépend également le choix d’un modèle de kayak adapté.

Se laisser emporter par une envie passagère pendant les vacances en mer est loin d’être une bonne motivation pour acheter son premier kayak. Bien avant de se lancer dans une telle aventure, oui parce qu’il s’agit d’un investissement non négligeable en termes de matériel, nécessite de s’inscrire dans un club. Mais bien avant de souscrire un abonnement, mieux vaut également réaliser quelques essais entre amis ou profiter d’une randonnée en kayak pour évaluer ses aptitudes. Au bout de quelques pratiques satisfaisantes, l’achat d’un kayak peut être envisagé. Mais là encore, il faudra définir son niveau pour choisir le modèle adapté.

kayak-debutant

Kayak pour débutant

Un débutant n’a pas besoin d’investir dans du matériel sophistiqué ou coûteux, juste pour faire bonne impression dans son entourage. L’idéal, c’est plutôt d’opter pour un kayak gonflable monoplace sit on top, suffisant pour faire des balades tranquilles pendant les week-end ou quelques descentes pendant les vacances d’été. Les modèles vendus chez Décathlon et Bic sont souvent parfaits pour débuter en kayak. Le sit on top convient également pour initier les enfants au kayak.

kayak-intermediaire

Niveau intermédiaire

Au bout de quelques pratiques régulières en mer, en rivière ou sur le lac, on atteint facilement le niveau intermédiaire en kayak. Une fois les compétences nécessaires pour naviguer en toute sécurité acquises, il est temps – et on peut se le permettre, d’opter pour un kayak rigide. Mais même à ce niveau, le sit on top reste également un choix à privilégier pour son côté pratique et facilement maniable. Un utilisateur qui juge ses compétences d’un niveau moyennement élevé par rapport à un débutant, peut également opter pour un modèle biplace. L’idéal pour partager sa passion avec un autre partenaire, à condition que celui-ci ait déjà acquis les bonnes bases, lui aussi.

Niveau expert

Un professionnel aguerri est capable de choisir son matériel tout seul. Le sportif optera pour un modèle adapté aux sensations fortes en mer tandis que le challenger et le chasseur de baleine choisira facilement un sit-in monoplace à coque rigide. Celui-ci convient d’ailleurs pour une balade hors frontière, en quête des courants les plus forts pour pousser ses limites.

Le matériel pour faire du kayak​​

Checklist du matos à avoir absolument pour faire du kayak

Faire du kayak ne se résout pas à s’équiper du meilleur modèle de kayak. Il importe aussi de disposer de quelques accessoires essentiels qui garantissent un confort et une sécurité optimale en cours de navigation. Parmi les indispensables à acheter, on citera :

gilet kayak
  • Le gilet

Le gilet de sauvetage est un accessoire primordial puisqu’il permet au pagayeur de rester à la surface de l’eau le plus longtemps possible, en cas de retournement. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un accessoire qui permet de garantir la sécurité du pagayeur pendant ses sorties en mer. Un bon gilet répond aux normes européennes dont les normes ISO qui garantissent la flottabilité et la qualité des matériaux. Une étiquette indique clairement les capacités de flottaison d’un gilet vendu en magasin. Pour faire la différence, il faut savoir que deux types de mousse existent : la mousse à cellules fermées et la mousse à feuille. La première coûte généralement plus chère que la seconde, mais elle garantit une utilisation sur une plus longue durée. Le gilet en mousse est très apprécié pour son efficacité, son ergonomie et le confort qu’il apporte à l’utilisation. Il existe par ailleurs des modèles de gilet gonflable qui sont beaucoup plus pratiques par leur taille. Ces derniers permettent aussi à l’usager d’effectuer librement toutes sortes de mouvements sur l’eau. On retrouve également plusieurs formes de gilet sur le marché dont les gilets à ouverture ventrale et les gilets chasubles. Les gilets à ouverture ventrale ont l’avantage d’être plus faciles à enfiler. En revanche, les gilets chasubles ressemblent à un t-shirt, ils sont plus légers et assurent un plus grand confort d’utilisation. Les gilets se déclinent sous toutes les tailles, allant du XS au XXL. Pour choisir la bonne taille, il suffit d’en choisir un en fonction de sa corpulence (poids, morphologie).

pagaie kayak
  • La pagaie

Premièrement, il faut retenir que le kayak requiert une pagaie double. Pour avoir le modèle parfait, il suffit de le choisir 25 cm de plus que sa propre taille. Pour se faire un petit repère, il faut réussir à toucher le bout de la pagaie en tendant son bras vers le haut. On doit réussir à refermer ses doigts sur la pale. Quant au poids idéal de la pagaie, il faut que celle-ci soit juste assez légère pour ne pas ressentir la fatigue au bout de quelques rames. L’idéal, c’est de trouver un modèle qui flotte et pourvu de pales asymétriques.
Pour une navigation en eau douce, il faut choisir une pagaie double à deux pales. Que ce soit pour un kayak gonflable ou rigide, une pagaie plus courte convient pour un usage en eau douce (lac, rivière, torrent) et une pagaie avec des pales plus large pour une promenade tranquille dans la nature.
Pour une navigation en mer, il faut opter pour une pagaie beaucoup plus longue et des pales logiquement moins larges. Le meilleur choix sera fonction de la largeur de l’embarcation (small de 48 à 55 cm, medium de 57 à 63 cm, large 65 cm…)
Il est primordial de choisir la bonne taille des pales. Une pagaie large convient généralement à un pagayeur musclé et vigoureux. En effet, plus la pale est large, plus le volume d’eau soulevé sera important donc nécessitant un plus grand effort. Par ailleurs, on peut également trouver un modèle de pale moyenne et standard sur le marché.

jupe-kayak
  • La jupe

Indispensable pour les kayaks sit-in, la jupe permet de garder ses fesses bien au sec jusqu’à la fin de la randonnée en mer. En effet, la jupe a pour vocation d’éviter l’infiltration de l’eau mais également d’isoler l’intérieur de l’embarcation du froid. On peut trouver deux différents types de jupe sur le marché : les jupes en néoprène et les jupes en tissus synthétiques. La préférence générale se tourne vers les jupes en néoprène qui ont l’avantage d’offrir une plus grande étanchéité. Pour choisir la bonne taille, il suffit d’opter pour une jupe qui correspond à sa morphologie. Par contre, il faut aussi que celle-ci soit de la même taille que l’hiloire. En effet, plus elle sera ajustée, plus elle sera étanche et offre une bonne protection en cas de retournement. Une jupe est souvent livrée ave une sangle ou une poignée qui permet de la détacher facilement de l’hiloire.
A noter que seuls les kayaks rigides exigent l’utilisation d’une jupe car les modèles gonflables sont dépourvus de rebord assez rigide pour retenir la jupe autour du pagayeur. Par contre, pour faire de la descente rapide à bord d’un kayak rigide, le port d’une jupe s’impose.

vêtements kayak
  • Les vêtements

Le plus pratique pour faire du kayak, c’est d’opter pour des vêtements en lycra, que ce soit pour le haut que pour le bas. Les vêtements en lycra présentent l’avantage de protéger le corps contre le soleil, le froid et le vent. Ils offrent également une protection optimale en cas d’immersion dans l’eau. Par ailleurs, tous les vêtements adaptés aux sports nautiques sont également parfaits pour faire du kayak. Entre autres, les combinaisons et autres k-way spécifiques.
A noter que seuls les kayaks rigides exigent l’utilisation d’une jupe car les modèles gonflables sont dépourvus de rebord assez rigide pour retenir la jupe autour du pagayeur. Par contre, pour faire de la descente rapide à bord d’un kayak rigide, le port d’une jupe s’impose.

chaussons kayak
  • Les chaussons

Si les professionnels préfèreront faire du kayak pieds nus, les débutants risquent d’avoir du mal à s’y faire. Avant de prendre l’habitude d’avoir les pieds mouillés pendant une randonnée en mer, sur le lac ou le long de la rivière, le port de chaussons est envisageable. Les modèles en néoprène sont parfaits pour garder ses pieds au chaud et à sec. Par ailleurs, porter des chaussons permet aussi d’obtenir un bon positionnement au niveau des cale-pieds.
A noter que seuls les kayaks rigides exigent l’utilisation d’une jupe car les modèles gonflables sont dépourvus de rebord assez rigide pour retenir la jupe autour du pagayeur. Par contre, pour faire de la descente rapide à bord d’un kayak rigide, le port d’une jupe s’impose.

gants de kayak
  • Les gants

Tout comme les chaussons, les gants sont des accessoires de débutants dont les navigateurs aguerris sauront se priver. Par contre, ils restent d’une grande utilité pour éviter les cloques et permettent aux femmes de garder leur vernis intact jusqu’à la fin de la randonnée. Comme les chaussons, les gants en néoprène sont conseillés parce qu’ils assurent une protection optimale des mains contre le frottement et le froid.
A noter que seuls les kayaks rigides exigent l’utilisation d’une jupe car les modèles gonflables sont dépourvus de rebord assez rigide pour retenir la jupe autour du pagayeur. Par contre, pour faire de la descente rapide à bord d’un kayak rigide, le port d’une jupe s’impose.

  • Le bidon ou sac étanche

Pour naviguer en toute sécurité à bord d’un kayak, il convient de se démunir de tous les accessoires superficiels comme les bijoux, les portables et les appareils photo. Néanmoins, à défaut de pouvoir les confier à une personne de confiance le temps d’une excursion en mer, il est toujours possible de disposer ses effets personnels dans un bidon ou sac étanche. Attention toutefois de ne pas égarer ces derniers pendant les sorties nautiques.
A noter que seuls les kayaks rigides exigent l’utilisation d’une jupe car les modèles gonflables sont dépourvus de rebord assez rigide pour retenir la jupe autour du pagayeur. Par contre, pour faire de la descente rapide à bord d’un kayak rigide, le port d’une jupe s’impose.

Le voile de kayak​
  • Le voile de kayak

Faire du kayak demande une bonne endurance puisqu’il va falloir pagayer pour avancer. En revanche, les feignasses et ceux qui risquent de manquer d’énergie en cours de navigation, peuvent toujours opter pour le voile de kayak. A noter que seuls les kayaks rigides exigent l’utilisation d’une jupe car les modèles gonflables sont dépourvus de rebord assez rigide pour retenir la jupe autour du pagayeur. Par contre, pour faire de la descente rapide à bord d’un kayak rigide, le port d’une jupe s’impose.

fusee detresse
  • Fusée de detresse

Pratique surtout pour ceux qui souhaitent faire une longue balade de plusieurs heures en mer et surtout en cas de vent fort capable de pousser le kayak très loin du bord. Dans tous les cas, un signal de détresse peut toujours être utile, en cas d’incident, car il se voit à environ 3 voire 9 km de là où le kayak se trouve.

immatriculation-kayak

Immatriculer et homologuer un kayak​

Si se balader à bord d’un kayak au bord de l’eau est tout à fait légal et autorisé dans presque toute la France, aller au-delà des 2 miles voire jusqu’à 6 miles des côtes requiert de naviguer à bord d’un kayak homologué.
Seuls les organismes liés aux affaires maritimes sont autorisées à homologuer un kayak. Un modèle homologué doit essentiellement se munir de :
A noter que seuls les kayaks rigides exigent l’utilisation d’une jupe car les modèles gonflables sont dépourvus de rebord assez rigide pour retenir la jupe autour du pagayeur. Par contre, pour faire de la descente rapide à bord d’un kayak rigide, le port d’une jupe s’impose.

Un miroir de signalisation

Un compas magnétique (ISO 613, ISO 10316, ISO 14227)

Une carte maritime de la zone de navigation

Une ligne de vie sur son pourtour et deux points d’ancrage du bout de remorquage

Une dimension exacte de 3,5 m de long sur pas moins de 0,45 m de large

Un dispositif intégré ou solidaire de la coque favorisant le calage du bassin et des membres inférieurs (siège et cale-pieds)

Un moyen permettant à une personne tombée à l’eau de remonter à bord

Un numéro d’identification au format CIN inscrit à l’intérieur du kayak (Un numéro CIN comporte 2 lettres suivies d’un trait d’union et 12 caractères

Une lampe étanche fonctionnelle

Une corne de brume

Trois feux rouges « équipement marin »

Pour qu’un kayak de mer soit conforme aux spécifications de la division D240 qui règlement les aptitudes des kayaks à s’éloigner jusqu’à 6 miles d’un abri, il doit avoir :

Un point d’ancrage à l’avant (ligne de vie) et un point d’ancrage à proximité de l’habitacle (ligne de vie)

Des réserves de flottabilité (réserves gonflées, caissons étanches ou mousse à cellules fermées)

Des accessoires qui permettent de rendre le kayak de mer auto-videur (une jupe pour l’hiloire et des bouchons étanches sur les trappes)

Une attestation de conformité à la réglementation en cours, à la date de construction, affichée sur une plaque signalétique mise en évidence à l’intérieur du kayak (pour les modèles construits avant septembre 2015)

Une pagaie pour la propulsion

En plus de ces quelques conditions imposées par la division 240 concernant l’utilisation d’un kayak en mer, il existe aussi toute une liste de matériel d’armement et de sécurité indispensable pour une navigation diurne et basique. Cette liste concerne essentiellement toute navigation allant jusqu’à 2 miles nautiques d’un abri. Il s’agit de :

Un équipement individuel de flottabilité (gilet) d’une capacité minimale de 50 Newton qui doit être porté en permanence

Des moyes mobiles de lutte contre l’incendie

Une ligne de mouillage

Un moyen de signalisation sonore (corne de brume, sifflet, trompette…)

Un moyen de repérage lumineux individuel étanche d’une autonomie minimum de 6 heures (lampe torche, lampe flash, cyalume) agrémenté d’un équipement individuel de flottabilité

Un dispositif de remorquage (point d’accrochage sur la ligne de vie, bout de remorquage de 5 à 8 m voire 10 ou 15 m

Un moyen de déterminer l’horaire et les coefficients de marée du jour et de la zone de navigation

Selon les règles définies par la division 240 concernant les navigations diurnes et côtières, au-delà de 2 à 6 miles nautiques d’un abri, un kayak doit :

Effectuer une navigation à deux embarcations de conserve au moins

Effectuer une navigation en solo pour un membre certifié d’une association autorisée à faire cette pratique et disposant d’un émetteur-récepteur VHF répondant aux exigences précédemment cités.

Avoir pour chaque groupe de deux, un émetteur-récepteur VHF répondant aux normes de l’article 240-2,17, étanche et flottant en cas d’immersion, et surtout accessible en permanence par l’utilisateur

Afficher un numéro d’immatriculation sur sa coque

Pour information : un abri est un endroit de la côte où tout engin, navire ou embarcation et son équipage peuvent mouiller en toute sécurité, atterrir ou accoster et repartir sans assistance. Cette notion prend en compte les conditions météorologiques de l’instant ainsi que les caractéristiques de l’embarcation, du navire ou de l’engin. 

Pour la pratique du kayak en mer, on dénombre deux principaux types d’éloignement d’un abri.

  • Basique, catégorie D : autorisation d’aller jusqu’à 2 miles nautiques d’un abri. Un éloignement maximal autorisé pour un kayak de mer armé selon les normes imposées par la division 240, sans être obligatoirement immatriculé aux affaires maritimes.
  • Côtier, catégorie C : autorisation de naviguer jusqu’à 2 voire 6 miles nautiques d’un abri. Un éloignement maximal autorisé pour un kayak de mer armé conformément à la division D240 et immatriculé aux affaires maritimes. 

Dans tous les cas, un kayak de mer n’est pas autorisé à s’éloigner au-delà de 6 miles ou jusqu’à 60 miles nautiques d’un abri.
Une récente mise à jour de la réglementation relative aux dispositifs de sécurité impose que :

  • Le pratiquant choisisse l’option la plus adaptée en termes d’équipements : équipement individuel de flottabilité (EIF), aide à la flottabilité (50 Newton), gilet de sauvetage (100 Newton ou plus)

Ces équipements répondent à la directive européenne sur les équipements individuels de prévention de la noyade et doivent porter un marquage ou une certification. Les brassières portant les marques requises sont exigées sur chaque embarcation. 

Les combinaisons de protection doivent par ailleurs être portées en permanence pour protéger l’abdomen et le torse. Elles doivent avoir une flottabilité positive jusqu’à 2 miles d’un abri et de 50 Newton jusqu’à 6 miles d’un abri. 

A noter qu’un kayak est homologué pour une, deux ou trois personnes et cette précision figure sur la coque du kayak. Par ailleurs, un enfant compte pour une personne, donc il importe de l’inclure dans chaque démarche d’homologation d’un kayak pour une randonnée en famille en toute sécurité. 

Un kayak non homologué est considéré comme un engin de plage et n’est pas autorisé à naviguer au-delà de 300 m à partir d’un endroit de débarquement. Sont considérés comme des engins de plages également, toutes les embarcations propulsées au moyen d’avirons, dont la largeur de coque est inférieure à 1 m et dont le rapport longueur/largeur est supérieur à 10. Les embarcations qui ne répondent pas aux normes de flottabilité et de stabilité citées dans l’article 240-2. entrent également dans la catégorie des engins de plages, indépendamment de leurs dimensions. 

Pour naviguer à plus de 2 miles m d’un abri côtier, l’immatriculation du kayak est obligatoire. De même, seul un kayak immatriculé est autorisé à pêcher avec plus de deux lignes.

En France, seules les navigations diurnes sont autorisées.

GUIDES ACHAT KAYAK

Découvrez tous nos guides d'achat de kayak

Vous souhaitez glisser en kayak dans les cascades ? Découvrez notre guide d’achat d’un kayak de descente !

Découvrez notre guide d’achat d’un kayak Sit On Top et ses caractéristiques ! 

Choisisez un kayak de mer pour effectuer des balades ou randonnées en mer. 

Vous souhaitez investir dans un kayak peu encombrant ? Découvrez notre guide d’achat d’un kayak gonflable, idéal pour une balade ou pour pêcher ! 

Vous débutez en kayak, découvrez les meilleurs kayaks initiation, pour apprendre le kayak rapidement ! 

Vous aimez les descendre les rivières ? Découvrez notre guide d’achat d’un kayak de rivière pour naviguer en toute sécurité ! 

Kayakiste confirmé et adepte des figures acrobatiques ? Découvrez notre guide d’achat d’un kayak freestyle !

Découvrez notre guide d’achat d’un kayak rigide et le comparatifs des meilleurs kayaks rigides du marché en France !

Découvrez notre guide d’achat d’un canoë transportable et ses caractéristiques !

Envie d’un canoë unique et personnalisable ? Découvrez notre guide d’achat d’un canoë bois !

Découvrez notre guide d’achat d’un kayak modulable et ses caractéristiques ! 

Découvrez notre guide d’achat d’un kayak slalom et ses caractéristiques ! 

Vous souhaitez vous mettre au kayak polo, découvrez toutes les meilleurs offres de kayaks dédiés à la pratique du polo !

Vous souhaitez vous mettre au kayak de course ?  Découvrez notre guide d’achat d’un kayak de course en ligne !

Surfeur dans l’âme ? Vous souhaitez tenter l’expérience du kayak surf ? Découvrez les kayaks spécialement conçus pour la pratiques du surf en kayak !

Vous souhaitez vous mettre au kayak seul ? Découvrez notre guide d’achat d’un kayak monoplace pour pratiquer en toute autonomie !

Découvrez notre guide d’achat d’un kayak semi rigide et le comparatif des meilleurs kayaks semi rigides du marché en France ! 

Compétiteur dans l’âme ? Vous souhaitez tenter l’expérience du fitness en mer ? Découvrez les kayaks surfski, spécialement conçus pour la pratique du fitness en kayak ! 

Fan de surf ? Fan de kayak freestyle ? Découvrez les kayaks waveski et leur caractéristiques ! 

Vous souhaitez mettre vos enfants au kayak ? Découvrez toutes les meilleures offres de kayaks pour enfant !

Choisissez un kayak randonnée pour effectuer de longues promenades en rivière ou sur un lac.